Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier


Résistance et libération



Résistances

Les premiers actes de résistance commencent dès l'automne 1940. Ils ne sont pas forcément spectaculaires. L'assassinat de Marx Dormoy, le 26 juillet 1941, motive l'action de la Résistance locale qui réclame vengeance. L'opposition à l'occupant et au régime de l'Etat français peut aussi se traduire par des manifestations populaires et spontanées comme à Montluçon, en 1943, à l'occasion des obsèques d'aviateurs canadiens. A cette époque, la Résistance multiplie les actes de sabotage et intensifie la diffusion des journaux et des tracts clandestins.

La Résistance extérieure émet depuis Londres sur les ondes de la BBC. L'Etat français tente de discréditer ces émissions par la distribution de tracts qui mêlent anglophobie et antigaullisme. A partir de la fin 1943, des groupes armés de résistants s'organisent et préparent la Libération du département.


Libération

En août 1944, les combats sont nombreux entre la Résistance et les Allemands qui se replient. Montluçon et Moulins sont le théâtre d'affrontements entre garnisons allemandes et maquisards, Vichy connaît une libération moins violente. Dans tous les cas, la libération des villes donne lieu à des grands rassemblements de la population.

Au soulagement que suscite la fin de l'occupation se mêle une forte aspiration à voir le pays se réformer.

Les institutions de la République sont rétablies mais les circonstances engendrent des situations particulières. C'est ainsi que, durant les mois qui suivent la Libération, deux autorités issues des rangs de la Résistance coexistent dans le département : le nouveau préfet, Robert Fleury, représentant du Gouvernement Provisoire de la République Française, et le Comité départemental de la Libération qui cessera ses activités en octobre 1945. Le maintien de l'ordre, la lutte contre la pénurie persistante de denrées alimentaires sont les principaux problèmes auxquels ces autorités sont confrontées.

Cependant, la question la plus délicate est celle de l'Epuration. On distingue l'épuration spontanée menée par des individus, des groupes armés ou des juridictions improvisées, de l'épuration légale. Cette dernière se met progressivement en place, au cours de l'automne 1944, avec la création des cours de justice et des chambres civiques. Elle s'accompagne de sanctions concernant les personnels des administrations et les responsables des organismes professionnels. La période qui s'ouvre en septembre 1944 est aussi marquée, pour beaucoup, par le deuil des victimes de la guerre et des exactions, et une inquiétude croissante sur le sort des déportés.

Vandalisme sur une affiche de Pétain. © A. D. Allier

Tract vengeur de la Résistance. © A. D. Allier

Manifestation. © A. D. AllierManifestation à l'occasion des obsèques d'aviateurs canadiens, dont l'avion s'est écrasé dans la commune de St-Sauvier dans la nuit du 22 au 23 juillet à Montluçon, le 24 juillet 1943 (A. D. Allier, 778 W 12.1 Occupation allemande-Relations avec les autorités allemandes). © A. D. Allier

Vandalisme sur une affiche de Pétain
(A. D. Allier, 996 W,
opposition au régime, boîte 3).

© A. D. Allier

Tract vengeur de la Résistance
après l'assassinat de Marx Dormoy
le 26 juillet 1941
(A. D. Allier, 996 W,
opposition au régime, boîte 3).

© A. D. Allier

Manifestation à l'occasion des obsèques
d'aviateurs canadiens,
dont l'avion s'est écrasé dans la commune de St-Sauvier
dans la nuit du 22 au 23 juillet à Montluçon,
le 24 juillet 1943
(A. D. Allier, 778 W 12.1
Occupation allemande-Relations avec les autorités allemandes).

© A. D. Allier

Manifestation. © A. D. AllierManifestation à l'occasion des obsèques d'aviateurs canadiens, dont l'avion s'est écrasé dans la commune de St-Sauvier dans la nuit du 22 au 23 juillet à Montluçon, le 24 juillet 1943 (A. D. Allier, 778 W 12.1 Occupation allemande-Relations avec les autorités allemandes). © A. D. Allier Manifestation. © A. D. Allier Engin incendiaire. © A. D. AllierEngin incendiaire (A. D. Allier, 1289 W 32.3, Résistance, boîte 2). © A. D. Allier

Manifestation à l'occasion des obsèques
d'aviateurs canadiens,
dont l'avion s'est écrasé dans la commune de St-Sauvier
dans la nuit du 22 au 23 juillet à Montluçon,
le 24 juillet 1943
(A. D. Allier, 778 W 12.1
Occupation allemande-Relations avec les autorités allemandes).

© A. D. Allier

Manifestation à l'occasion des obsèques
d'un aviateur canadien,
Montluçon, 24 juillet 1943
(A. D. Allier, 778 W 12.1
Occupation allemande-Relations avec les autorités allemandes).

© A. D. Allier

Engin incendiaire
(A. D. Allier, 1289 W 32.3, Résistance, boîte 2).
© A. D. Allier

Engin incendiaire. © A. D. AllierEngin incendiaire (A. D. Allier, 1289 W 32.3, Résistance, boîte 2). © A. D. Allier Déraillement d'un train. © A. D. AllierDéraillement d'un train provoqué par les maquis de l'Allier (A. D. Allier, fonds Monceau, 20 J 12). © A. D. Allier Tract de la Résistance. © A. D. Allier

Engin incendiaire
(A. D. Allier, 1289 W 32.3, Résistance, boîte 2).
© A. D. Allier

Déraillement d'un train
provoqué par les maquis de l'Allier
(A. D. Allier, fonds Monceau, 20 J 12).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, Résistance, boîte 2).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance. © A. D. AllierTract de la Résistance (A. D. Allier, 996 W, résistance, boîte 2). © A. D. Allier Tract de la Résistance. © A. D. AllierTract de la Résistance (A. D. Allier, 996 W, résistance, boîte 2). © A. D. Allier Tract de la Résistance. © A. D. AllierTract de la Résistance (A. D. Allier, 996 W, résistance, boîte 2). © A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, Résistance, boîte 2).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, Résistance, boîte 2).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, Résistance, boîte 2).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance. © A. D. AllierTract de la Résistance (A. D. Allier, 996 W, résistance, boîte 2). © A. D. Allier

Tract de la Résistance. © A. D. Allier

Tract de la Résistance. © A. D. AllierTract de la Résistance (A. D. Allier, 996 W, résistance). © A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, Résistance, boîte 2).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, Résistance).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, Résistance).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance. © A. D. AllierTract de la Résistance (A. D. Allier, 996 W, opposition au régime, boîte 1). © A. D. Allier Tract de la Résistance. © A. D. Allier Tract de la Résistance (A. D. Allier, 996 W, opposition au régime, boîte 1). © A. D. Allier Tract de la Résistance. © A. D. Allier Tract de la Résistance (A. D. Allier, 996 W, opposition au régime, boîte 1). © A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, opposition au régime, boîte 1).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, opposition au régime, boîte 1).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W, opposition au régime, boîte 1).
© A. D. Allier

Lutte contre les inscriptions clandestines. © A. D. AllierLa lutte contre les inscriptions clandestines en zone occupée, <em>La Gazette de Lausanne</em>, 4-5 avril 1941 (A. D. Allier, 996 W, boîte 1). © A. D. Allier Tract de la Résistance. © A. D. AllierTract de la Résistance (A. D. Allier, 996 W). © A. D. Allier Tract contre la BBC. © A. D. AllierTract de l'État français visant à discréditer la BBC (A. D. Allier, 1 J). © A. D. Allier

La lutte contre les inscriptions clandestines
en zone occupée,
La Gazette de Lausanne, 4-5 avril 1941
(A. D. Allier, 996 W, boîte 1).
© A. D. Allier

Tract de la Résistance
(A. D. Allier, 996 W).
© A. D. Allier

Tract de l'État français
visant à discréditer la BBC
(A. D. Allier, 1 J).
© A. D. Allier

Propagande antigaulliste. © A. D. AllierPropagande antigaulliste (A. D. Allier, 20 J 17). © A. D. Allier Jeunes résistants. © A. D. AllierJeunes résistants dans la Montagne bourbonnaise (A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi). © A. D. Allier Jeunes répondant à l'appel des maquisards. © A. D. AllierJeunes répondant à l'appel des maquisards dans la cour d'une ferme de la Montagne bourbonnaise (A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi). © A. D. Allier

Propagande antigaulliste
(A. D. Allier, 20 J 17).
© A. D. Allier

Jeunes résistants dans la Montagne bourbonnaise
(A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi).
© A. D. Allier

Jeunes répondant à l'appel des maquisards
dans la cour d'une ferme
de la Montagne bourbonnaise
(A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi).
© A. D. Allier

Attaque d'une colonne allemande. © A. D. AllierAttaque d'une colonne allemande sur la route de Lapalisse. Des parachutistes américains chargés d'appuyer la Résistance tirent au mortier (A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi). © A. D. Allier Maquisards en embuscade. © A. D. AllierMaquisards en embuscade dans la Montagne bourbonnaise (A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi). © A. D. Allier Attaque d'une colonne allemande. © A. D. AllierAttaque d'une colonne allemande sur la route de Lapalisse (A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi). © A. D. Allier

Attaque d'une colonne allemande
sur la route de Lapalisse.
Des parachutistes américains
chargés d'appuyer la Résistance
tirent au mortier
(A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi).
© A. D. Allier

Maquisards en embuscade
dans la Montagne bourbonnaise
(A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi).
© A. D. Allier

Attaque d'une colonne allemande
sur la route de Lapalisse
(A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi).
© A. D. Allier

Libération de Moulins, le préfet Fleury. © A. D. AllierÀ la libération de Moulins, le préfet Fleury entre à la prison de la Mal Coiffée où il a été détenu par les Allemands (A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi). © A. D. Allier Libération de Moulins, Hôtel de Ville. © A. D. AllierLibération de Moulins, place de l'Hôtel de Ville (A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi). © A. D. Allier Libération de Moulins. © A. D. AllierLibération de Moulins, 6 septembre 1944, affiche de l'occupation brûlées (A. D. Allier, 21 Fi 9). © A. D. Allier

À la libération de Moulins, le préfet Fleury
entre à la prison de la Mal Coiffée
où il a été détenu par les Allemands
(A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi).
© A. D. Allier

Libération de Moulins,
place de l'Hôtel de Ville
(A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi).
© A. D. Allier

Libération de Moulins,
6 septembre 1944,
affiche de l'occupation brûlées
(A. D. Allier, 21 Fi 9).
© A. D. Allier

Libération de Moulins. © A. D. AllierLibération de Moulins, le 6 septembre 1944 (A. D. Allier, 21 Fi 8). © A. D. Allier L'ambassadeur de Suisse, Walter Stucki. © A. D. AllierL'ambassadeur de Suisse, Walter Stucki a oeuvré pour éviter des combats lors de la libération de Vichy (A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi). © A. D. Allier

Libération de Moulins,
6 septembre 1944
(A. D. Allier, 21 Fi 8).
© A. D. Allier

L'ambassadeur de Suisse, Walter Stucki
a oeuvré pour éviter des combats
lors de la libération de Vichy
(A. D. Allier, fonds Séruzier, 19 Fi).
© A. D. Allier

Page précédente