Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier


Tenir dans les tranchées

Lien vers l'activité pédagogique

Au front, les soldats vivent dans un environnement déshumanisé, où le voisinage de la mort est permanent. Impuissants devant l’intensité du feu, ils sont aussi exposés aux aléas climatiques, au manque d’hygiène et de sommeil. L’arrivée de la « popote » et du courrier constituent deux moments forts de la journée du « poilu », mais celle-ci comporte aussi des moments de routine. L’écriture d'un carnet personnel ou de lettres permet de supporter la contrainte et de maintenir un lien essentiel avec l’arrière. On a estimé que quatre millions de lettres circulaient chaque jour pour un total de dix milliards échangées pendant la durée de la guerre.

Les journaux de tranchées, élaborés près du front, sont encouragés et surveillés par la hiérarchie militaire. Sous une forme fréquemment humoristique, ils ont pour but de distraire les combattants et d’entretenir le moral des troupes. C’est dans ce même objectif que le commandement organise des représentations théâtrales. A partir de juillet 1915, se développe également un système de permissions régulières qui permettent de sortir des combats et de retrouver provisoirement les siens.

L’adaptation au quotidien du front passe aussi par des activités manuelles ou créatives. Dans les moments de calme, nombreux sont les soldats qui façonnent des objets ou esquissent des croquis ; d’autres, qui possèdent un appareil photographique, choisissent de prendre des vues de leurs camarades ou des zones de combat. Albert Melin dans une lettre du 7 janvier 1915 demande à sa femme de lui expédier son appareil photo : « Aussitôt que tu auras reçu ma lettre, je voudrais que tu m’envoies mon appareil photographique. J’aurai l’occasion de prendre des clichés intéressants ».

Photographie d'Albert Melin.Photographie d'Albert Melin (A.D. Allier, 117 J 7). © A. D. Allier Lettre d’Albert Melin à son épouse (15 septembre 1915).Lettre d’Albert Melin à son épouse Noémie du 15 septembre 1915 (A.D. Allier, 117 J 1). © A. D. Allier Programme d’une « journée de festivités » aux armées.
Photographie représentant Albert Melin
(A.D. Allier, 117 J 7).
© A. D. Allier
Lettre d’A. Melin à son épouse,
15 septembre 1915,
A.D. Allier, 117 J 1).
© A. D. Allier
Programme d’une « journée de festivités »
aux armées (A.D. Allier, 117 J 1).
© A. D. Allier
Journal de tranchées. Voir l'image en grand Journal de tranchées.
Journal de tranchées
(A.D. Allier, 26 J 328).
© A. D. Allier
Journal de tranchées
(A.D. Allier, 47 J 222).
© A. D. Allier
Journal de tranchées
(A.D. Allier, 47 J 144).
© A. D. Allier
Soldats en permission.Soldats en permission (A.D. Allier, 9 J 69). © A. D. Allier Une du Petit journal (22 aout 1915). Une du Petit journal du 22 aout 1915 (A.D. Allier, NC). © A. D. Allier Lettre d’A. Melin à son épouse. Lettre d’A. Melin à son épouse, 28 novembre 1917 (A.D. Allier, 117 J 1). © A. D. Allier
Soldats en permission
ou au repos.
(A.D. Allier, 9 J 69).
Une du Petit journal du 22 aout 1915
(A.D. Allier, NC).
© A. D. Allier
Lettre d’A. Melin à son épouse,
28 novembre 1917,
A.D. Allier, 117 J 1).
© A. D. Allier
Voir l'image en grand Voir l'image en grand Voir l'image en grand
Carte postale en bois réalisée et dessinée par Amédée Restituito (recto).
(A.D. Allier, 1_NUM_0001_0059_001)

Carte postale en bois réalisée et dessinée par Amédée Restituito (verso).
(A.D. Allier, 1_NUM_0001_0059_001)

Carte postale en bois réalisée et dessinée par Amédée Restituito (recto).
A.D. Allier, 1_NUM_0001_0059_001
Voir l'image en grand Voir l'image en grand Voir l'image en grand
Carte postale en bois réalisée et dessinée par Amédée Restituito (verso).
(A.D. Allier, 1_NUM_0001_0059_001)
« L’arrivée du Poilu» : dessin réalisé par Benoît Pacaud et extraits de carnet.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0042)
« La permission du soldat» : dessin réalisé par Benoît Pacaud et extraits de carnet.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0042)
Voir l'image en grand Voir l'image en grand Voir l'image en grand
La chasse aux poux : photographie prise par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)
Cimetière militaire : photographie prise par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)
Ma section confectionnant un boyau de communication :
photographie prise et légendée par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)
Voir l'image en grand Voir l'image en grand Voir l'image en grand
Devant ma Cagna : photographie prise et légendée par Abel Michard
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)
Toujours tranchée 18 où je suis avec un geai dans ma main, geai que j’avais apprivoisé et qui me suivait dans tous mes déplacements, juché un mon sac derrière le dos : photographie prise et légendée par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)
Cuisine roulante au cantonnement de Guerbigny (Somme) : photographie prise et légendée par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)
Voir l'image en grand Voir l'image en grand Voir l'image en grand
Couchettes surélevées contre les rats : photographie prise et légendée par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)

Ma cagna : photographie prise et légendée par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)

Rasage d’un Poilu dans une tranchée à Andéchy (Somme) : photographie prise et légendée par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)
Voir l'image en grand Voir l'image en grand Voir l'image en grand
Corvée de lessive à Rollot (Somme) : photographie prise et légendée par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)
Distribution de la soupe par la cuisine roulante : photographie prise et légendée par Abel Michard.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_0038)
Tranchée vers Souville.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_10)
Voir l'image en grand Voir l'image en grand Voir l'image en grand
La boue des tranchées.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_10)
La neige en Alsace.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_10)
Enterrement militaire.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_10)
Voir l'image en grand Voir l'image en grand Voir l'image en grand
Boyau et tombes devant Souville.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_10)
La soupe au repos en Argonne.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_10)
Dans la cagna.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_10)
Voir l'image en grand Lettre de Jean Vernay à sa mère du 28 octobre 1914 (source : famille de Jean Vernay -A.D. Allier, 01 NUM 34) Voir l'image en grand
Cuisine roulante.
(A.D. Allier, FRAD003_01_NUM_10)

Lettre de Jean Vernay à sa mère du 28 octobre 1914
(source : famille de Jean Vernay -A.D. Allier, 01 NUM 34)

Gilbert Dujon envoie à ses enfants un porte-plume réalisé à partir de balles allemandes.
(A.D. Allier, 134 J 11)
Lettre de Paul Bouard à son épouse du 21 février 1915 (source : famille de Paul Bouard -A.D. Allier, 01 NUM 62- 74)

Lettre de Paul Bouard à son épouse du 21 février 1915
(source : famille de Paul Bouard -A.D. Allier, 01 NUM 62- 74)
Pour déjouer la censure, certains soldats imaginent une forme de langage codé pour correspondre avec leur épouse et leur communiquer le lieu où ils se trouvent.

Page précédente / Page suivante