Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier


La guerre vécue et perçue par l’arrière

Lien vers l'activité pédagogique

Toute l’énergie des belligérants étant tournée vers l’effort de guerre, l’existence quotidienne de la population civile est rendue difficile par la hausse des prix, l’augmentation de la durée du temps de travail ou la réquisition des chevaux. Les Français sont particulièrement touchés par la pénurie de charbon qui est réservé en priorité à l’industrie. Dès 1915, des denrées alimentaires essentielles comme le pain et le sucre sont rationnées. Le gouvernement met en place un système de tickets attribuant à chacun selon son âge, sa situation professionnelle et familiale, une quantité ou un volume défini à percevoir.

Le départ des hommes désorganise la vie économique et administrative du pays. Pour palier au manque de main d’œuvre, les femmes sont mises à contribution dans les campagnes comme dans les usines ou les administrations.

Affiche de propagande en faveur du rationnement.Affiche de propagande en faveur du rationnement (A.D. Allier,1 M2032). © A. D. Allier Carte individuelle d’alimentationCarte individuelle d’alimentation (A.D. Allier, 26 J 328). © A. D. Allier Dessin de presse (l’Illustration du 7 juillet 1917).

Affiche de propagande en faveur du rationnement
(A.D. Allier, 1 M2032).
© A. D. Allier

Carte individuelle d’alimentation
(A.D. Allier, 26 J 328).
© A. D. Allier

Dessin de presse publié
dans l’Illustration du 7 juillet 1917
(AD Allier, JAL 67 /6).
© A. D. Allier

Rapport du Commissaire de police de Montluçon au Préfet de l’Allier sur l’état d’esprit des milieux ouvriers daté du 10 février 1917

Rapport du Commissaire de police de Montluçon au Préfet de l’Allier sur l’état d’esprit des milieux ouvriers daté du 10 février 1917 (A.D. Allier, 1 M718).
© A. D. Allier


28 juin 1917

10 janvier 1918Rapport du Préfet de l’Allier au Ministre de l’Intérieur sur l’état d’esprit des habitants de l’Allier, daté du 10 janvier 1918 (A.D. Allier, 1 M2009). © A. D. Allier

Le Courrier de l'Allier (5 févr. 1918)

Rapport du Préfet de l’Allier au Ministre de l’Intérieur sur l’état d’esprit des habitants de l’Allier, daté du 28 juin 1917 (A.D. Allier, 1 M718).
© A. D. Allier

Rapport du Préfet de l’Allier au Ministre de l’Intérieur sur l’état d’esprit des habitants de l’Allier, daté du 10 janvier 1918 (A.D. Allier, 1 M2009).
© A. D. Allie

Dans la nuit du 2 au 3 février 1918, une série d’explosions d’origine accidentelle se produisent à l’atelier de chargement d’obus d’Yzeure. L’accident occasionne des dégâts matériels importants, et entraîne la mort de trente-deux personnes. Journal Le Courrier de l’Allier daté du 5 février 1918 (A.D. Allier, Jal 18).
© A. D. Allier

Infirmières du département de l'Allier.Le département de l’Allier accueille plusieurs hôpitaux militaires temporaires ou auxiliaires dans des bâtiments réquisitionnés en raison de leur grande capacité d’accueil. Ils emploient de nombreuses femmes qui ont choisi de s’engager comme infirmières (A.D. Allier, 9 J 69). © A. D. Allier

Hôpitaux de l'Allier.Le département de l’Allier accueille plusieurs hôpitaux militaires temporaires ou auxiliaires dans des bâtiments réquisitionnés en raison de leur grande capacité d’accueil. Ils emploient de nombreuses femmes qui ont choisi de s’engager comme infirmières (A.D. Allier, 9 J 69). © A. D. Allier Hôpitaux de l'Allier.Le département de l’Allier accueille plusieurs hôpitaux militaires temporaires ou auxiliaires dans des bâtiments réquisitionnés en raison de leur grande capacité d’accueil. Ils emploient de nombreuses femmes qui ont choisi de s’engager comme infirmières (A.D. Allier, 9 J 69). © A. D. Allier

Le département de l'Allier accueille plusieurs hôpitaux militaires temporaires ou auxiliaires dans des bâtiments réquisitionnés en raison de leur grande capacité d'accueil. Ils emploient de nombreuses femmes qui ont choisi de s'engager comme infirmières (A.D. Allier, 9 J 69). © A. D. Allier

Page précédente / Page suivante