Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier


L'affaire Stavisky


Au début des années trente, ce scandale politico-financier révèle l’ampleur de la crise morale que traverse la France et réveille l’antiparlementarisme. A l’unisson de la presse nationale, les journaux du département doutent de la version du suicide et insistent sur les répercussions politiques de l’affaire, sans toutefois atteindre le niveau de violence de la campagne de presse lancée par les journaux nationaux d’extrême droite. Cet épisode marque la renaissance d’une forme de brutalisation de la vie publique qui s’était atténuée depuis l’affaire Dreyfus.


Rappel chronologique

- 24 décembre 1933 : arrestation du directeur du crédit municipal de Bayonne, Tissier.

- 7 janvier 1934 : arrestation de Joseph Garat, député maire radical de Bayonne qui a été mis en cause par Tissier.

- 8 janvier : annonce du suicide de Stavisky à Chamonix. Stavisky était un ami de Garat.

Le Progrès (6 janvier 1934). Le Courrier de l’Allier (6 janvier 1934). Le Progrès de l’Allier (9 janvier 1934).
La une du journal Le Progrès de l’Allier, de la Nièvre
et de la Saône-et-Loire
du 6 janvier 1934.
La une du journal Le Courrier de l’Allier du 6 janvier 1934. La une du journal Le Progrès de l’Allier, de la Nièvre
et de la Saône-et-Loire
du 9 janvier 1934.
Le Courrier de l’Allier (9 janvier 1934). Le Courrier de l’Allier (11 janvier 1934). Le Combat Social (14 février 1934).
La une du journal Le Courrier de l’Allier
du 9 janvier 1934.
La une du journal Le Courrier de l’Allier
du 11 janvier 1934.
La une du journal Le Combat Social
du 14 février 1934
(hebdomadaire de la fédération de l’Allier du parti socialiste).

Page précédente / Page suivante