Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier


Les accords de Munich


Après avoir annexé l'Autriche, Hitler réclame en septembre 1938 l'autodétermination pour les 3,2 millions d'Allemands qui peuplent la région des Sudètes, en Tchécoslovaquie. En dépit des gestes d'apaisement du Premier ministre britannique Neville Chamberlain, Hitler exige une cession immédiate des Sudètes d’ici le 1er octobre et menace d'envahir ce territoire. Alors que chacun s’attend à une guerre imminente en Europe, Mussolini propose une conférence internationale de la dernière chance. Elle s’ouvre le 29 septembre à Munich et réunit Hitler, Chamberlain, Mussolini et Daladier et aboutit à un accord de «compromis» selon lequel le gouvernement de Prague est tenu d'évacuer les Sudètes dans les dix jours. En France, l’événement occupe la une des journaux .Tous saluent le caractère historique d’un accord qui doit préserver la paix en Europe.

Le Progrès de l'Allier (29 septembre 1938). Le Progrès de l'Allier (30 septembre 1938). Le combat social (2 octobre 1938).
La une du Progrès de l’Allier, de La Nièvre et de la Saône-et-Loire du 29 septembre 1938. La une du Progrès de l’Allier, de La Nièvre et de la Saône-et-Loire du 30 septembre 1938. La une du journal Le Combat Social du 2 octobre 1938 (hebdomadaire de la fédération de l’Allier du parti socialiste).
Le Courrier de l'Allier (1 oct. 1938).
La une du journal Le Courrier de l’Allier du 1er octobre 1938 (hebdomadaire de la fédération de l’Allier du parti socialiste).

Page précédente / Page suivante