Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier

Les frères Emile (voir photos) et Jean-Baptiste BUVAT(voir photo) (Saint-Marcel-en-Murat)

Emile et Jean-Baptiste, dit Armand, sont deux frères cultivateurs originaires de Saint-Marcel-en-Murat.

Emile Buvat, l’aîné des deux frères, est incorporé dans un régiment de zouaves le 16 décembre 1914 (voir son registre matricule). Il est envoyé sur le front d’Orient à Salonique (voir sa carte du 28 octobre 1914). Il bénéficie d’une permission agricole à Limonest (Rhône) durant fin juin-débit juillet 191. Il voit cela comme un répit aux combats : « c’est toujours autant de tirer » (voir ses cartes de l’été 1917)). De retour au front, il est mortellement blessé le 11 avril 1918 (voir avis de décès) et décède à l’ambulance à Compiègne (voir la liste des morts de son régiment de Zouaves)

Son cadet, Jean-Baptiste/Armand est incorporé à l’âge de 19 ans le 2 mai 1917 (voir registre matricule). Il est porté disparu à Oostnieuwkerke (Belgique) le 30 septembre 1918 (voir avis de disparition). Le 13 novembre 1919, le service comptabilité du 152e régiment d’infanterie dont faisait partie Armand de Colmar envoie un chèque de 150 francs (voir) aux parents Buvat au titre de « secours » suite à la disparition de leur fils. Le 7 octobre 1921, le tribunal de Montluçon le déclare officiellement décédé le jour de sa disparition.

Retour