Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier

Camille Mangonnet (Chazemais) (voir photos)

Camille Mangonnet, est âgé de 28 ans lorsque la guerre éclate en 1914. Il est alors employé de commerce à Paris mais ses parents, cultivateurs habitent à Domérat. C’est au bureau de recrutement de Montluçon qu’il est inscrit sous le n° matricule 2296 et envoyé dans l’infanterie (voir son registre matricule et son livret militaire). Il fait partie du groupe des mitrailleurs (voir photo de groupe)

Il est blessé au dos par une balle une première fois le 5 mars 1916 à la côte du Poivre à Verdun.

C’est lors d’une offensive allemande dans l’Aisne qu’il est de nouveau blessé le 31 mai 1918 à Vierzy. Sa citation à l’ordre du 7ème régiment d’infanterie du 15 juin 1918 : « excellent mitrailleur, courageux et plein de sang-froid. S’est vaillamment comporté au cours des combats du 31 mai 1918 » Il gardera de ces combats une « gêne de la préhension » de la main droite avec « demi flexion permanente de l’index droit » qui lui vaudront un classement à 20% d’invalidité.

Il est décoré de 5 médailles ainsi alignées de gauche à droite sur son diplôme : la médaille militaire par décret du 3 mars 1932, la croix de guerre, étoile de bronze, la croix du combattant 1914-1918, la médaille interalliée de la Victoire (1918) et la médaille commémorative 1914-1918.

Après la guerre il s’installe comme cultivateur à Chazemais. Il détient une carte d’ancien combattant.

Retour