Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier

Félix Billaud, Droiturier

Félix Billaud, sous-officier au 298e régiment d’infanterie, écrit à son fils Gaston tout au long de la guerre et il lui demande de lui écrire en retour : "tu n'écris pas à ton petit papa, je pense que tu aimes mieux trotter que d'écrire à ton papa. J'espère que tu m'écriras une longue lettre" (voir carte du 4 septembre 1914)

Une carte de Gaston a été retrouvée par la famille. Elle n’est pas adressée à son père mais elle en parle : « mon papa est envoyer à l’hôpital » (voir carte)

En mars 1915, alors qu’il est à l'hôpital de Meaux, il avoue au fils de son cousin François, le petit Jacques qu’il aimerait bien y rester jusqu'à la fin de la guerre…ce qu'il tempère aussitôt par le souhait ardent d'une victoire finale.: "j"y finirais volontiers le reste de la guerre. En attendant la victoire finale qui nous liberera d'avec les barbares" (voir carte du 14 mars 1915). La censure veille !

Retour