Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier

Pierre LABORBE, Bert

Né le 3 mai 1896, Pierre Laborbe, alors cultivateur sur la commune de Bert, est incorporé le 9 avril 1915 au 55e régiment d’infanterie. (voir son registre matricule).

Il est blessé le 3 janvier 1917 à Verdun puis le 28 juillet 1918 à Oulchy-la-Ville (Aisne). Pendant la guerre lui et sa famille échangent nombre de cartes postales dont les rectos illustrés servent différents thèmes de propagande patriotique :

-les symboles nationaux comme le drapeau, le coq et Jeanne d’Arc (voir)

-l’anti-germanisme (voir) A noter au verso de la carte datée du 20 juillet 1916 envoyée à sa sœur « je ne la garde pas car si j’étais fait prisonnier avec sa je serait zigoulles tout de suite »

-l’entraide entre Alliés (voir)

-l’Alsace-Lorraine (voir)

-le brave Poilu, protecteur des femmes et des enfants (voir)

-les enfants sont la relève à venir (voir)

La guerre étant considérée comme une croisade, la religion est valorisée :

-la sœur-infirmière dévouée au chevet des soldats (voir)

-la foi (voir)

La représentation de la femme pendant la guerre véhicule plusieurs stéréotypes de l’époque :

-l’infatigable travailleuse qui, à l’arrière contribue à la prochaine victoire (voir)

-la romance du soldat (voir)

Après la guerre, de nombreuses associations de blessés organisent des loteries pour financer les secours aux nombreuses victimes du conflit (voir billets de loterie).

Retour