Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier

Etienne Boucaumont, Chantelle (voir photos)

Etienne Boucaumont, de Chantelle, a 22 ans lorsque la guerre éclate. Après son bac « ès sciences » (voir son livret militaire), il se lance dans les études pour travailler à l’administration de l’Enregistrement. Ce niveau d’instruction supérieur à la moyenne- niveau 5, le maximum, sur son registre matricule- lui vaut d’obtenir les grades successifs de caporal en 1895 puis sergent en 18796 durant son service militaire.

Malgré un « état général médiocre » du fait de problèmes cardiaques (« insuffisance mitrale ») il grimpe les échelons. En 1898, il est nommé sous-lieutenant de réserve au régiment d’infanterie de Roanne par décret et décision du 31 décembre 1898. Il démissionne de cette fonction en décembre 1904 pour être affecté comme sergent au régiment d’infanterie de Montluçon.

Cité à l’ordre de son régiment le 2 mai 1916 : « sous-officier modèle, exemple d’abnégation et de courage, toujours volontaire pour les missions dangereuses. Par son calme sous le feu, rehausse le moral de sa troupe, à laquelle il inspire la plus absolue confiance » (voir citation).

En 1916 il retrouve son grade de Sous-Lieutenant et en 1917 il est promu Lieutenant dans l’Infanterie territoriale pour la durée de la guerre, par décret du Président de la République du 18 mars 1917. Il reçoit à cette occasion une chaleureuse lettre de félicitations de la part de ses hommes.

Le nouveau lieutenant élabore des feuilles de route pour les missions que doit accomplir son bataillon comme ce 10 avril 1917 : « (…)le jour J à 3h40 départ dans l’ordre 3-2-1 (…) » (voir)

Il est décoré de la croix de guerre avec étoile de bronze (voir)

Retour