Retour à la page d'accueil Conseil général de l'Allier

LES VIDES LAISSES PAR LA GUERRE CHEZ LES AGRICULTEURS BOURBONNAIS

En novembre 1919, la préfecture de l’Allier fournit au ministre de l’Agriculture un état chiffré des vides causés par la guerre parmi les cultivateurs bourbonnais, commune par commune.
Extrait des statistiques des pertes subies par les agricultureurs en 1919 dans l'arrondissement de Moulins (7 M 71) Extrait des statistiques des pertes subies par les agriculteurs en 1919 dans l'arrondissemenrt de Montluçon (7 M 71) Extrait des statistiques des pertes subies par les agriculteurs en 1919 dans l'arrondissement de Gannat
voir dossier complet en pdf

Les maires doivent aussi indiquer au préfet les exploitations de leur commune abandonnées du fait de la guerre et susceptibles d’être remises en culture.

Par la loi du 4 mai 1918, dite Compère-Morel, l'Etat propose des aides ou des prêts sans intérêt pour l'installation de cultivateurs sur ces terres.

Voici ci-dessous les exemples de 5 communes signalant ce type de propriétés : Creuzier-le-Vieux, Franchesse, Le Mayet-d’Ecole, Sauvagny et Domérat.

Notons que pour cette dernière commune il s'agit de vignobles abandonés par 150 propriétaires.

état des exploitations déclarées abandonnées en 1919 dans l'Allier (cote : 7 M 71)

lien pdf

état des vignobles abandonnés à Domérat

lien pdf

page précédente/page suivante